[Test PC] Triangle Strategy .. Une pure merveille !

Triangle Strategy est un RPG tactique développé par Artdink et Square Enix. Très attendu par les nostalgiques de l’ère Playstation 1 et les amoureux de RPG tactique type Final Fantasy Tactics et Vandal Hearts, Triangle Strategy nous plonge dans une aventure très réussie visuellement et dans une histoire de conflits politiques et militaires dans laquelle les intrigues, les trahisons et les rebondissements seront nombreux.

Le jeu vous propose d’incarner Serenor Benedict, un jeune seigneur plongé dans un monde gouverné par des tensions politiques et des disputes de territoire. Le monde est divisé entre plusieurs royaumes, dont ceux de Glenbrook, Hyzante et Aesfrost. La paix règne globalement entre ces royaumes et leurs ressources (sels, métaux…) sont échangées sans grands problèmes jusqu’au démarrage de notre histoire. Le mariage de Serenor, l’unissant à une jeune femme d’un autre royaume pour sceller une alliance, va malheureusement être bousculé par des machinations et des jalousies extérieures.

Notre héros se retrouve donc à la tête d’un groupe de fidèles compagnons pour essayer de défendre son royaume, ses intérêts, son mariage, le prince Roland, et l’avenir de sa famille. L’histoire de Triangle Strategy est assez dense et les scénettes entre les phases de gestion et d’action sont abondantes. Les dialogues très nombreux pourront décourager certains joueurs peu désireux de lire et de suivre les multiples intrigues dans lesquelles le jeu nous embarque. Pour les autres et pour ceux qui aiment les histoires détaillées et riches, alors Triangle Strategy sera une pure joie.

Lors de ces phases d’histoire ou de dialogues, le joueur pourra effectuer divers choix de conversations (souvent 3) pour changer les convictions de Serenor. En fonction de vos choix et de vos réponses, différentes voies dans l’histoire seront possibles. A d’autres moments, il faudra influencer vos compagnons pour les faire changer d’avis et les faire voter pour telle ou telle décision. L’intrigue change donc en fonction de ce que le joueur décide et vous pourrez voir dans votre menu les moments dans l’histoire ou d’autres « embranchements » auraient pu être possibles. A noter aussi que vos décisions influenceront quels personnages choisiront ou de rejoindre vos rangs au fil de l’histoire. La re-jouabilité est donc au rendez-vous.

Côté gameplay, le jeu se présente comme un RPG tactique en 3D isométrique. Il vous est possible de faire tourner la caméra ainsi que de zoomer/dézoomer. Le joueur place ses unités sur une grille et les combats se déroulent au tour par tour, en suivant une barre d’action qui indique l’ordre des tours. Les sorts et compétences se lancent en utilisant des TP, qui se régénèrent de 1 chaque tour. Chaque personnage possède bien sur ses atouts (magie, grande portée, fort potentiel au corps à corps, grande mobilité, double action…) et il faudra utiliser les points forts de vos unités pour venir à bout de vos adversaires.

Autre aspect important des combats : le terrain a une influence sur vos actions, le feu peut bruler les structures en bois, la glace peut être transformée en flaque pour ensuite être électrifiée avec un sort d’éclair. Des wagons de mine pourront aussi être utilisés plus tard dans d’autres missions et l’un de vos personnages pourra même poser des échelles pour changer la dynamique d’un combat. Cette variété d’interactions est très appréciable et permet aux combats d’être plus intéressants et interactifs. De plus, la difficulté étant au rendez-vous, même en mode « normal », comprendre ces mécanismes et les utiliser sera crucial. Un système de « tenaille » est aussi très utile puisqu’il permet à un personnage d’effectuer une attaque gratuite sur un ennemi s’il se trouve derrière lui lorsqu’un autre allié l’attaque. Par ailleurs, un autre système, celui de « résistance » et de « faiblesse » vous permet de jouer sur les éléments du jeu pour infliger plus ou moins de dégâts en profitant des vulnérabilités de vos adversaires.

Un système d’ « Atout » est quant à lui aussi présent. Il permet durant un combat d’utiliser un pouvoir très puissant (soin de groupe, buff général…) en quantité limitée, si toutefois vous vous retrouviez dans une situation difficile. A noter que les ennemis pourront lâcher des trésors une fois vaincus sur le champ de bataille, ces trésors (or, matériaux, objets divers…) vous seront très utiles et pourront même être utilisés pour améliorer votre équipement au campement. Après chaque combat, vous obtiendrez des points qui vous permettront d’acheter des objets spéciaux au campement. Parmi ces objets, des médailles à usage unique pourront être utilisées pour faire avancer votre personnage d’une classe à une autre et ainsi améliorer ses statistiques et lui faire apprendre de nouvelles compétences. Les personnages apprendront donc de nouvelles compétences avec l’expérience gagnée sur le champ et bataille mais également avec ce système de progression avec les médailles.

Le campement mentionné plus haut est une sorte de grande tente sous laquelle sont rassemblés vos héros et quelques PNJs. Forgeron, marchand, entraineur… Ils seront nombreux et vous permettront de faire beaucoup de choses pour améliorer et prendre soin de votre groupe de héros. Le forgeron pourra par exemple améliorer vos statistiques et vos pouvoirs, le marchand vous fournir en objets et composants, l’entraineur vous permettre de jouer des missions indépendantes pour faire le plein d’objets et d’or. Seul regret ici, il n’y a pas de vrai équipement façon Final Fantasy Tactics et seuls des accessoires (deux par personnage) pourront être équipés.

Graphiquement, le jeu est somptueux et le pixel art de grande qualité. L’ambiance et le design nous rappellent Octopath Traveller et on reconnait bien cette touche de nostalgie SNES/PS1 que les développeurs ont voulu apporter à Triangle Strategy. Les portraits et le character design portés par Ayako Furukawa, n’ont rien à envier de FFT ou de la série Fire Emblem. Les animations sont fluides et propres et les effets visuels des sorts et des compétences sont aussi grandement réussis. La bande sonore est à elle réussie sans toutefois arriver au niveau d’un Nobuo Uematsu.

Triangle Strategy est donc une réussite graphique et en terme de gameplay. Les combats sont loin d’être faciles et les choix qui s’offrent à nous (choix et placement des unités, altération de terrain, déplacements, atouts, tenaille, TP, faiblesses et résistances) feront marcher vos méninges pour vous être victorieux lors des batailles. Le jeu aurait pu cependant bénéficier d’un peu plus de customisation question personnages (inventaire, changement de classe…) et l’aspect un peu trop verbeux de l’histoire ralentit le rythme de votre progression et pourra rebuter certaines joueurs peu enclin à franchir autant de lecture. En tout cas et pour moi, grand fan de tactical RPG, d’histoires de trahison et de royaumes dans la tourmente, c’est un pur bonheur !

👍 Visuellement très réussi
👍 Combats dynamiques

👎 Manque de customisation
👎 Dialogues trop nombreux

--

--

Rédacteur en chef du média "Ma Vie De Geek" et passionné de toutes les générations de JV et + !

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Ma Vie De Geek

Rédacteur en chef du média "Ma Vie De Geek" et passionné de toutes les générations de JV et + !