[Test ps4] Farming Simulator 22

Nous avons reçu, à la rédaction, le jeu Farming Simulator 22 fraichement sorti. Il est développé et édité par la société suisse GIANTS Software. Il est accessible sur PC et Mac ainsi que sur Stadia sans oublier PS4 et PS5 ainsi qu’Xbox One et Series S/X. Autant dire que tout le monde peut jouer à l’agriculteur en 2021.

J’ai fait la découverte de ce jeu avec son dernier opus. Par conséquent, tout reste à explorer. Les jeux de farming sont passionnants. Ils mettent au grand jour vos capacités d’organisation, d’anticipation et une méthodologie d’un réalisme bluffant. Je vais devenir une agricultrice aguerrie.

On allume la console comme on donne un coup de clef au tracteur et c’est parti. Le jeu m’annonce un visuel agréable avec un défilement des différentes saisons. J’ai le choix du lieu dans lequel je veux développer mon exploitation. Pour ma part, j’ai choisi les plaines du Haut Beyleron… Comme je suis novice, j’ai défini le mode le plus accessible avec un tutoriel explicatif, pas à pas. Enfin ça, c’est que je croyais car très rapidement on se retrouve à chercher l’activité à effectuer ? sur quel terrain ? avec quelle machine-outil ?

Au secours ! je me noie dans mon silo à grain…En effet, le tutoriel est plutôt succinct. On ne s’éternise pas sur la manière dont on doit planter, semer ou récolter. Il va donc falloir improviser. Toutefois, je vous invite à bien regarder votre écran d’un coin à l’autre car souvent la réponse est sous nos yeux mais on veut juste monter sur le tracteur.

Pour se faire la main, le mieux est de commencer par les contrats qui vous sont proposés dans le menu option dans lequel vous pouvez naviguer grâce aux touches L1/R1. Il y a beaucoup d’informations qui vous sont données :

· Carte des cultures avec différents filtres selon ce que vous cherchez

· Carte des ouvriers actifs

· Calendrier des cultures

· Météo du jour

· Prix des marchandises

· Aperçu des véhicules utilisés

· Les finances

· Les animaux

· Les contrats

· Les chaines de production

· Les statistiques

· Paramètres du jeu

· Paramètres généraux

· Assistance

Vous avez également l’accès au magasin grâce au pavé tactile. Bienvenue dans le monde de la consommation version céréalière et animale, ne vous perdez pas dans les rayons en courant partout.

Lorsque vous choisissez un contrat, on vous décrit le travail à faire mais également les machines-outils à utiliser afin de parfaire votre travail. Dans un premier temps, je vous suggère de les louer car les acheter va vous coûter vraiment très cher. Lorsque vous choisissez les machines proposées celles-ci sont disposées sur le parking du magasin à vous de venir les chercher avec les bons véhicules.

En effet, peu d’indications sont fournis sur les véhicules à utiliser quand ? et comment ? à moins d’être un passionné ou un vendeur en outillage agricole, on aborde les choses au pifomètre. De plus, lorsque vous essayez de choisir par vous-même un véhicule ou un outil, on se retrouve souvent dans une impasse car beaucoup de machines ont la même fonction cela dépend de la culture ou de la puissance de celui-ci alors c’est comme la bataille si vous faites bonne pioche c’est tant mieux autrement vous êtes bon pour dépenser vos sous. Pour permettre quelques économies, vous pouvez acquérir des machines d’occasions.

Après, c’est l’expérience qui forge et une certaine logique d’esprit mais c’est loin d’être évident au premier abord. Il ne faut pas oublier que je n’ai jamais jouer à Farming Simulator avant aujourd’hui. Je découvre le monde de l’outillage agricole et de ces différentes fonctions. Non seulement, il faut utiliser des machines-outils mais il faut connaître leur maniement, savoir où se positionner par rapport aux champs, aux palettes, aux balles et savoir où vendre notre production.

Après avoir fait votre choix, vous allez découvrir ce que vous préférez faire sur un tracteur : labourer, récolter, ensemencer, épandre… si toutefois certaines tâches vous plaisent moins que d’autres, vous pouvez décider d’engager un ou des ouvriers pour les effectuer. En revanche, il faudra leur verser un salaire ce qui est plutôt réaliste dans le concept. Les ouvriers sont très utiles lorsque vous devez répéter la même tâche pour effectuer un contrat. Je vous invite à préprogrammer leur déplacement et l’exécution de leur travail. On gagne du temps et le temps c’est de l’argent. Pour rester réaliste, votre agriculteur est obligé de dormir pour se reposer et recommencer à cultiver.

Vous pouvez définir une échelle de temps écoulé dans les paramètres du jeu de 0.5x à 120x cela vous permets de prendre en main les différentes activités proposées ou de les accélérer lorsque vous serez plus aguerri.

Je ne vous cache pas que c’est laborieux au début, on perd par mal de temps à comprendre et surtout on ne gagne pas bcp d’argent. Pour être honnête, j’ai baissé les bras assez vite lorsque j’ai vu la somme de travail à faire et la vitesse de tortue à laquelle j’avançais. Je me suis perdue dans la lecture des utilisations de véhicules. J’ai ramé pour conduire une moissonneuse et faire des balles de foin. Je me suis rendu compte que j’étais une citadine dans l’âme et que malgré mon envie d’élever des chèvres dans le Larsac, j’avais encore beaucoup de chose à apprendre sur l’agriculture.

J’ai remis plusieurs fois l’ouvrage sur le métier. Il a fallu que je m’accroche pour tenir le rythme et commencer à devenir rentable. Il faut vendre au bon moment sa récolte. Pensez à investir dans l’élevage ou un moulin car cela va permettre d’accéder à une chaîne de production. J’ai vu que l’on pouvait construire des serres pour pouvoir produire toute l’année car l’hiver les sols sont au repos. Ça ouvre à plein de possibilités qu’il ne faut pas hésiter à se servir pour évoluer dans le jeu et gagner un peu plus de sous.

Hélas ! j’ai noté quelques anomalies ici et là, en autre les mouvements des véhicules en rapport avec leur environnement qui défient les lois de la physique. Ils partent dans tous les sens au moindre impact ou se font renverser par une 2CV. Les véhicules fourmillent de détails mais les maisons, les arbres, les personnages laissent parfois à désirer.

Comme vous avez pu le comprendre, ce jeu demande de la patience et du temps ce qui vous permettra de pousser loin votre devenir d’agriculteur au travers des saisons qui ne vous épargneront pas. Ce jeu est une niche pour les passionnés car il n’est pas facile à prendre en main. Les habitués du genre seront ravis. Pour ma part, un peu déçue mais pas découragée, je reste une accro des simulateurs de vie.

--

--

--

Rédacteur en chef du média "Ma Vie De Geek" et passionné de toutes les générations de JV et + !

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Ma Vie De Geek

Ma Vie De Geek

Rédacteur en chef du média "Ma Vie De Geek" et passionné de toutes les générations de JV et + !

More from Medium

Directionless Force.

Hacker Targets Java Exploit at HP’s AMD EPYC CPU Powered Servers For Raptoreum Crypto Mining, Mines…

Project 3&4

Spectre: Security vulnerability