[Test ps5] Persona 5 Royal

Persona 5 Royal arrive enfin chez nous après le succès de Persona 5 sorti en 2016. Cette série de JRPG, extrêmement populaire au Japon et similaire à Shin Megami Tensei, a également depuis connu un grand succès en dehors de pays du soleil levant. La version que nous avons pu tester, Persona 5 Royal Edition, rajoute une couche de qualité à ce jeu déjà fabuleux.

Pour récapituler et pour ceux qui ne connaitraient pas la série, Persona est donc le 5ème opus de la série du même nom. La série vous met la plupart du temps — pour faire simple — dans la peau d’un lycéen japonais qui va découvrir qu’il possède un accès à un monde parallèle dans lequel un être surnaturel, manifestation de ses émotions (la Persona) va l’aider à vaincre des créatures maléfiques et à venir à bout d’individus malfaisants, eux aussi pouvant se déplacer entre le monde réel et le monde parallèle.

Persona 5 vous met dans la peau d’un lycéen japonais, déplacé dans un nouveau lycée après avoir — dans un passé qui lui est un peu nébuleux — voulu sauver une jeune femme d’une agression de rue et s’être retrouvé de façon surprenante en prison. Dans ce nouveau lycée, notre héros va rencontrer un grand nombre de personnages et découvrir qu’il a accès — grâce à une application sur son téléphone — à un monde parallèle. Bizarrement, le jeu se passe après que vous vous soyez fait arrêter et c’est au cours d’un interrogatoire avec la police que vous allez relater comment vous en êtes venu à faire partie des Phantom Thieves, un groupe de « voleurs » avec des pouvoirs spéciaux. Vous parcourez donc un flashback, puisque la date des évènements s’affichera constamment en haut à gauche de l’écran et aura son importance pour la suite du jeu.

Disons-le d’entrée, Persona 5 est superbement réalisé. La qualité des illustrations et des animations est digne des plus grands mangas et anime du moment. Les personnages sont flashy, superbes et originaux ; les PNJs et les ennemis sont eux aussi très recherchés, loufoques à souhait et haut en couleurs. Les doublages — en japonais ou en anglais — sont eux aussi d’une grande qualité et vous emporte dans des dialogues très solides et convaincants. L’univers, qu’il s’agisse du Japon contemporain que vous explorerez lors des phases en « lycéen » ou celui complètement barré des donjons du monde parallèle, est incroyablement bien réussi. La patte graphique est tout simplement sublime, des menus jusqu’aux costumes des héros en passant par les bouts de vie tokyoïtes que l’on voit en arrière-plan.

Dans Persona 5, vous devrez donc vivre votre vie de lycéen et en même temps infiltrer les donjons du monde parallèle pour venir à bout d’un boss ou d’un ennemi. Ces donjons sont en fait des endroits maléfiques imaginés par des vraies personnes dans le vrai monde. Par exemple, le premier donjon est un « château » imaginé par le prof de gym pervers du lycée, château dans lequel il agit en maître et peut satisfaire ses instincts lubriques. C’est donc dans ces donjons que votre personnage et ses acolytes, les « phantom thieves » vont laisser libre cours à leur « Persona », sorte d’entité magique possédant des pouvoirs surnaturels. Votre but étant de dérober le trésor du donjon pour faire revenir à la raison la personne réelle ayant imaginé cet endroit.

Chaque Persona possèdera donc ses pouvoirs et ses caractéristiques, vous pourrez même avoir plusieurs Personas attachés à un personnage et changer au cours du combat (par exemple pour choisir une Persona un peu plus « tank » ou une autre faisant des dégâts d’clairs ou de feu). Le menu des combats est assez classique et vous permet de lancer une attaque, d’utiliser un pouvoir, de tirer avec votre flingue (attention les munitions sont limitées), d’utiliser un objet ou bien de gérer comment vos acolytes agiront. Assez classique donc, nous sommes après tout dans un JRPG.

Ce qui est intéressant dans le système de combat est que chaque ennemi aura un point faible. Si vous trouvez ce point faible (feu, froid, attaque physique…) et l’exploiter, vous pourrez obtenir une action supplémentaire ou étourdir votre adversaire. Une fois celui-ci étourdi il est possible de lancer une attaque surpuissante (all-out attack) ou de tenter de l’épargner pour obtenir en échange de l’expérience, un objet ou bien encore de gagner les pouvoirs de cet ennemi !

Un système de lien est aussi présent dans Persona 5. En discutant avec des PNJs et des PJs, vous pourrez tisser des liens étroits avec eux et bénéficier de bonus divers lors de combats ou même débloquer des compétences spéciales. Ces confidents comme ils sont appelés dans le jeu auront aussi un impact lorsque vous devrez gérer vos Persona avec Igor, personnage mystérieux que vous ne verrez que lors de vos nuits, dans vos rêves. Les choix lors des dialogues et les interactions que vous aurez avec tous les personnages du jeu seront onc extrêmement importantes puisqu’elles auront une influence sur l’histoire, vos relations de confident, vos compétences et vos bénéfices.

Mais alors qu’ajoute la version « Royal » à ce jeu déjà incroyable qu’est Persona 5 ? Premièrement, l’ajout du Repaire des Voleurs, sorte de galerie/musée ou l’on pourra voir ce que l’on a accompli et débloqué pendant le jeu. Ensuite la version Royal nous propose l’ajout d’un jeu de carte « Magnat », véritable jeu dans le jeu dans lequel on pourra se perdre pendant des heures !

En plus de cela, l’ajout de personnages et l’ajout d’un semestre enrichiront l’histoire déjà bien chargée de Persona 5. De nouvelles fins sont aussi disponibles et ajoutent donc une rejouabilité importante. La refonte de la réalisation, l’ajout de scénettes ou de scènes anime — notamment durant les combats contre les boss — rendent le jeu beaucoup plus dynamique. L’environnement à lui aussi été repensé, pour offrir plus de visibilité lors de vos déplacement dans Tokyo ou lors des dialogues avec des PNJs. Il y a beaucoup d’autres changements si l’on compare la version Persona 5 à la version Persona 5 Royal et nous vous invitons à chercher la liste des changements sur le net ou le site d’Atlus si vous souhaitez tous les connaitre.

Ce qui est sûr est que pour un joueur comme moi qui avait entamé Persona 5 mais qui n’avais pas eu le temps de m’y mettre faute de temps, cette version Royal tombe à pic et va me permettre de me replonger dans cette pépite avec tout un contenu ajouté. Grande joie également : la version française est également disponible avec cette version Royal ! Que vous soyez comme moi nouveau dans l’univers Persona ou que vous soyez intrigué par ce jeu, un conseil : foncez ! C’est une réussite de A à Z !

👍 Une réalisation incroyable
👍 Scenario au top
👍 Le contenu supplémentaire

👎 Que dire ?

--

--

Rédacteur en chef du média "Ma Vie De Geek" et passionné de toutes les générations de JV et + !

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Ma Vie De Geek

Rédacteur en chef du média "Ma Vie De Geek" et passionné de toutes les générations de JV et + !